ARCHIDUC CHARLES-LOUIS (1771/1847) , Gouverneur des Pays-Bas (1793/1794)  JETON D'ÉTRENNES 1794
ARCHIDUC CHARLES-LOUIS (1771/1847) , Gouverneur des Pays-Bas (1793/1794)  JETON D'ÉTRENNES 1794
ARCHIDUC CHARLES-LOUIS (1771/1847) , Gouverneur des Pays-Bas (1793/1794)  JETON D'ÉTRENNES 1794
  • Charger l'image dans la galerie, ARCHIDUC CHARLES-LOUIS (1771/1847) , Gouverneur des Pays-Bas (1793/1794)  JETON D'ÉTRENNES 1794
  • Charger l'image dans la galerie, ARCHIDUC CHARLES-LOUIS (1771/1847) , Gouverneur des Pays-Bas (1793/1794)  JETON D'ÉTRENNES 1794
  • Charger l'image dans la galerie, ARCHIDUC CHARLES-LOUIS (1771/1847) , Gouverneur des Pays-Bas (1793/1794)  JETON D'ÉTRENNES 1794

ARCHIDUC CHARLES-LOUIS (1771/1847) , Gouverneur des Pays-Bas (1793/1794) JETON D'ÉTRENNES 1794

Prix normal
€145,00
Prix réduit
€145,00
Prix normal
Épuisé
Prix unitaire
par 
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du passage à la caisse.

A/ CAR. LVD. ARCH. – AVST. BELG. PRAEF. Buste à droite de l’archiduc Charles-Louis.

R/ Au centre en six lignes : FVSIS./ FVGATISQ. GALLIS./ BELGARVM./ CVM. PRINCIPE. SVO./ FORTVNA. REDVX. inscription sur six lignes surmontée d'une guirlande et suivie d'une palme et d'un rameau de laurier entrecroisés. 

Argent  - 34 mm – 19,15g – De Coster.930

Ce jeton pour 1794 est le dernier jeton d'étrennes frappé dans les Pays-Bas. 

L’usage de frapper des jetons à l’occasion du renouvellement de l’année, et qui, pour cette raison, étaient appelés jetons d’étrennes, semblerait une coutume datant du règne de Charles-Quint.

Charles-Louis d'Autriche, archiduc d'Autriche et duc de Teschen (1771/1847)  est un militaire autrichien, fils de l'empereur du Saint-Empire Léopold II et de son épouse Marie-Louise de Bourbon, infante d'Espagne. C'est aussi le frère de François Ier, empereur d'Autriche. Bien qu'épileptique, Charles-Louis fut très respecté en tant que commandant et réformateur de l'armée autrichienne. Il est considéré comme l'un des plus redoutables adversaires de Napoléon.

Il commence sa carrière militaire lors des guerres de la Révolution française. L'Autriche et la Prusse venaient de former la première coalition contre la France. À peine âgé de 21 ans, le prince Charles reçoit le commandement de l’avant-garde de l'armée autrichienne sous les ordres du prince de Cobourg. Il commande une brigade à la bataille de Jemmapes, et dans la campagne de 1793 se distingue aux batailles de Neerwinden et d'Aldenhoven (1794).

Son frère, l'empereur François, le nomme Grand-Croix de Marie-Thérèse, « Statthalter » (gouverneur) des Pays-Bas et l'élève à la dignité de Feld-Marschall, promotion bientôt suivie de celle de « Feldzeugmeister ». Pendant le reste de la guerre dans les Pays-Bas, il obtient des commandements importants, et il est présent à la bataille de Fleurus.

Il rencontre alors son plus redoutable adversaire : le général Bonaparte, de deux ans son aîné, victorieux lors de la campagne d'Italie, qui allait franchir les Alpes nordiques et se précipiter sur Vienne.

Les Pays-Bas furent envahis en novembre 1792 par l'armée française après la victoire de Dumouriez à Jemappes. L'occupation empêcha la frappe du jeton d'étrennes pour 1793. Ce jeton pour 1794 est le dernier jeton d'étrennes frappé dans les Pays-Bas autrichiens, pendant le retour éphémère des Habsbourg suite à la victoire de Neerwinden, le 18 mars 1793. Les gouverneurs Marie-Christine et Albert furent rappelés à Vienne et remplacés par l'archiduc Charles-Louis, mais les Pays-Bas furent définitivement perdus pour la maison d'Autriche l'année suivante, après la défaite de Fleurus (26 juin 1794). Ils furent ensuite annexés à la France.