1 FRANC Chambre de Commerce - 1923 / La Bourse aux Collections Numismate Melun
1 FRANC Chambre de Commerce - 1923 / La Bourse aux Collections Numismate Melun
1 FRANC Chambre de Commerce - 1923 / La Bourse aux Collections Numismate Melun
  • Charger l'image dans la galerie, 1 FRANC Chambre de Commerce - 1923 / La Bourse aux Collections Numismate Melun
  • Charger l'image dans la galerie, 1 FRANC Chambre de Commerce - 1923 / La Bourse aux Collections Numismate Melun
  • Charger l'image dans la galerie, 1 FRANC Chambre de Commerce - 1923 / La Bourse aux Collections Numismate Melun

1 FRANC Chambre de Commerce - 1923

Prix normal
€15,00
Prix réduit
€15,00
Prix normal
Épuisé
Prix unitaire
par 
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du passage à la caisse.

A/COMMERCE INDUSTRIE. Mercure assis à gauche, tenant un caducée ailé et appuyé sur une lyre, une corne d'abondance à ses pieds.

R/CHAMBRES·DE·COMMERCE·DE·FRANCE. Dans le champs BON POUR/ 2 / FRANCS.

Bronze-aluminium - 27 mm

Une monnaie de nécessité est un moyen de paiement émis par un organisme public ou privé et qui, temporairement, complète la monnaie officielle (pièces et billets) émise par l'État quand celle-ci vient à manquer. Ce type de monnaie fiduciaire prend place généralement durant des périodes économiquement troublées : guerre, révolution, crise financière, etc.

Le 16 août 1914, le ministère des finances toléra la frappe de petites monnaies pour pallier le manque de numéraire de cette époque, et satisfaire les besoins Peu après, le gouvernement autorisa les Chambres de Commerce, les villes, les communes, les associations de commerçants et même certains particuliers comme les bars, commerces, etc. à émettre des jetons-monnaie. Finalement, ces monnaies ont fini par faire partie intégrante de la vie quotidienne des Français et par être reconnues comme de véritables pièces de monnaie. D'ailleurs, la loi du 29 avril 1921 protégera ces monnaies contre le faux-monnayage.

Après l'arrêt des frappes en argent en 1920, un nouveau type monétaire "provisoire" sera mis en circulation par les Chambres de Commerce et d'Industrie (sous le contrôle de la Monnaie). Ce type sera finalement frappé durant huit ans et circulera jusqu'en 1949 !

La seule différence entre ces "pièces" et les monnaies de nécessité réside dans le fait qu'elles ont une aire de circulation nationale (contrairement aux monnaies de nécessité qui étaient régionales) et qu’elles sont protégées par la loi : pouvoir libératoire garanti et protection contre le faux monnayage. De fait, ce sont donc bien de véritables monnaies !