1995 - BF N° 17 - 1er siècle du Cinéma - Neuf ** / La Bourse aux Collections Philatélie Melun

1995 - BF N° 17 - 1er siècle du Cinéma - Neuf **

Prix normal
$3.50
Prix réduit
$3.50
Prix normal
Épuisé
Prix unitaire
par 
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du passage à la caisse.

Série 2919/2922

105 x 78 mm

Le 22 mars 1895 une première présentation du Cinématographe Lumière a lieu à Paris dans la "salle de séance" de la Société d'Encouragement à l'Industrie Nationale. Quelques privilégiés sont réunis autour de la famille Lumière. Il y a là le père, Antoine Lumière, fabricant de matériel photographique, et ses deux jeunes fils : Auguste, le biologiste, et Louis, le chimiste. Les deux frères, à qui l'on doit déjà la découverte d'une émulsion instantanée « la "plaque étiquette bleue" qui permet de réduire les temps de pose » viennent de déposer le brevet de leur nouvelle invention : le "Cinématographe". L'appareil permet d'enregistrer des images photographiques successives sur une pellicule perforée, en décomposant le mouvement, et de les projeter sur un écran à une cadence restituant le mouvement. Les invités de ce 22 mars 1895 sont frappés de stupeur : ils assistent sur un écran à la sortie des usines Lumière, comme s'ils y étaient.
Ainsi naissait il y a cent ans, le cinéma. Certes, d'autres techniques d'animation des images existaient déjà, notamment le kinétoscope de l'américain Thomas A. Edison, mais aucun procédé n'autorisait la projection et surtout, n'atteignait la qualité et la luminosité de l'appareil français.
Les Lumière organisent des démonstrations publiques. La première projection payante a eu lieu le 28 décembre 1895 à Paris, au Salon indien du Grand Café, offrant au programme : L'arroseur arrosé, L'arrivée du train en gare de La Ciotat, Le repas de bébé... Les films des frères Lumière attirent rapidement un public de plus en plus nombreux.