2001 - BF N° 33 - Saint-Valentin - Cœur du couturier Christian Lacroix - Neuf ** / La Bourse aux Collections Philatélie Melun

2001 - BF N° 33 - Saint-Valentin - Cœur du couturier Christian Lacroix - Neuf **

Prix normal
€3,20
Prix réduit
€3,20
Prix normal
Épuisé
Prix unitaire
par 
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du passage à la caisse.

Timbre YT n° 3368

137 x 143

Photo non contractuelles, plusieurs exemplaires disponibles

Christian Lacroix, né le 16 mai 1951 à Arles, est un grand couturier français. Il est également costumier, designer, et illustrateur.
Alors que la mode est en plein bouleversement dans les années 1980, avec l'apparition de nombreux jeunes créateurs qui la révolutionnent, Christian Lacroix ouvre la maison de couture qui porte son nom en 1987, aidé de Bernard Arnault. Il présente alors sa première collection de haute couture. Dès le début, le « couturier de la couleur » impose son style, fruit de mélanges d'inspirations diverses et de traditions ancestrales, les broderies, ornements et parures sont ses meilleurs atouts. Le succès est immédiat.
A partir de 2005  Christian Lacroix s'oriente notamment vers la décoration d'hôtels ou de moyens de transports. Il a ainsi conçu le design des TGV Atlantique et TGV Réseau à l'occasion de leurs passages en rénovation. La première rame rénovée fut dévoilée en 2005 en gare de Paris Montparnasse.

« "Le cœur est le timbre du corps", l'estampille de la personnalité, réceptacle des sentiments, de la sensibilité. Un timbre, c'est aussi une tonalité, comme on dit le timbre d'une voix, d'un instrument, une petite musique intérieure et extérieure.
26 juillet 1987, première collection de Couture sous le signe du cœur: du cœur de la Camargue pour se donner du cœur à l'ouvrage, ex-voto provençal dans le dos de la mariée, cœurs brodés, cœurs tagués, cœurs pieux, cœurs sacrés, cœurs païens. Comme si c'était la Saint-Valentin, en permanence.
27 janvier 2001, premier timbre, "Premier Jour", toujours sous le signe du cœur pour affranchir des lettres d'amour ou d'autres choses. Pincement au cœur à l'heure du courrier tellement plus émouvant que l'e-mail, plus mystérieux que le téléphone. Plaisir du papier, de l'encre, de l'écriture, de l'image choisie et oblitérée en haut à droite, comme un message personnel.
Car les mots qui voyagent, les mots qui dégagent, engagent et racontent, un timbre sur une enveloppe, c'est le début de tous les dialogues. » Christian Lacroix