2011 - BF n° F4626 - Sculptures d'Antoine Bourdelle et d'Aristide Maillol - Neuf **

2011 - BF n° F4626 - Sculptures d'Antoine Bourdelle et d'Aristide Maillol - Neuf **

Prix normal
€3,95
Prix réduit
€3,95
Prix normal
€0,00
Épuisé
Prix unitaire
par 
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du passage à la caisse.

Série YT n° 4626/4627

143 x  105 mm

Photo non contractuelles, plusieurs exemplaires disponibles.

Grand Centaure mourant 1914 par Antoine BOURDELLE (1861/1929)

Être hybride mi-homme mi-cheval de la mythologie grecque, le centaure forme un thème récurrent dans l'oeuvre de Bourdelle entre 1911 et 1914. Cette grande statue de bronze transpose en trois dimensions la fresque de La Mort du dernier centaure qu'il réalise pour le Théâtre des Champs-Élysées. Ruvre symbolique, elle évoque le destin de l'artiste qui doit composer avec la matière et l'esprit dont le cheval et l'homme sont les métaphores.
Le sage Chiron, le plus juste des centaures, est accidentellement blessé à mort par Héraklès. Les sabots rivés à la terre, le torse tendu vers le haut, il s'appuie encore sur la lyre, instrument d'Apollon, dieu de la poésie et de la musique, et symbole de son élévation vers l'idéal. Pour Bourdelle, la mort du dernier centaure représente aussi la fin d'une époque : les dieux, disait-il, meurent quand on ne croit plus en eux.
Tour de force plastique inscrit dans un étroit parallélépipède, cette figure du centaure est marquée par l'allongement du torse et par l'étirement du bras et du cou. L'oeuvre allie la perfection géométrique et la tension des lignes à un modelé expressif et sensuel.

Les Nymphes (ou les Trois Grâces) est une œuvre du sculpteur français Aristide Maillol (1861/1944) Il s'agit d'une sculpture en bronze. Créée en 1930 et est installée à Paris.

Dans la mythologie grecque, les nymphes sont des divinités de la nature, des esprits qui vivent en harmonie avec les différents éléments de la nature. Elles ont généralement l'apparence de jeunes femmes. On les voit souvent avec les satyres et Ce sont de très belles jeunes femmes. Elles ne peuvent pas boire le Nectar des dieux et déesses.