2021 - CŒURS CHANEL N°5 -  Paire autoadhésifs - Neuf **

2021 - CŒURS CHANEL N°5 - Paire autoadhésifs - Neuf **

Prix normal
€5,00
Prix réduit
€5,00
Prix normal
Épuisé
Prix unitaire
par 
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du passage à la caisse.

 

Timbres Cœur 2021 Chanel N°5. Le visuel des timbres est inspiré du mythique parfum.

Timbres autoadhésives issus de feuilles de 30.

Série "coeur" - Saint-Valentin

Lettre 20 g - 1,08 € sur fond rouge

Lettre verte 100 g - 2,16 € sur fond rose

Les timbres adhésifs neufs doivent être conservés sur leur support papier.

 

Il est créé en 1921 par Ernest Beaux à la demande de Gabrielle Chanel, dite Coco Chanel, qui voulait un parfum en accord avec ses créations, son style, la mode qu’elle crée. Elle lui commande " un parfum de femme à odeur de femme ".

Il va présenter à Coco Chanel deux séries d’échantillons numérotés de 1 à 5 et de 20 à 24. La légende rapporte qu’elle choisit l’échantillon N° 5 et quand il lui demande quel nom elle va lui donner, elle répond " Je lance ma collection le 5 mai, cinquième mois de l’année, laissons-lui le numéro qu’il porte et ce numéro 5 lui portera chance ".

Coco Chanel teste le parfum lors d’un dîner dans le plus grand restaurant de Cannes. Sur la table, elle place un vaporisateur sur lequel elle appuie dès que des femmes passent à proximité. Elle raconte " L’effet fut stupéfiant, toutes les femmes en passant près de notre table s’arrêtaient, humant l’air”

Gabrielle Chanel choisit d’enfermer ce parfum sophistiqué dans un flacon d’apparence assez simple, à l’opposé de la tendance de l’époque. Le design du flacon, très sobre, serait paraît-il, inspiré de la flasque à whisky de son ancien amant Boy Capel, un joueur de polo anglais, qui a eu une grande influence sur le style de Coco Chanel.

Le parfum est lancé officiellement le jour de la présentation de la collection Chanel, le 5 mai 1921 (soit le 05 05 1921), dans sa fameuse boutique rue Cambon à Paris. Le succès est immédiat. Dès 1929, le N° 5 de Chanel devient le parfum le plus vendu au monde.

Mais ce qui marquera définitivement sa légende, c’est cette fameuse interview que Marylin Monroe donne en 1960 au magazine Marie-Claire. En toute spontanéité, confie qu’elle dort toujours nue, avec juste une goutte de Chanel n°5, son parfum préféré.