LOUIS XVI (1774/1793) - ECU aux branches d’olivier 1783 L - Bayonne
LOUIS XVI (1774/1793) - ECU aux branches d’olivier 1783 L - Bayonne
LOUIS XVI (1774/1793) - ECU aux branches d’olivier 1783 L - Bayonne
  • Charger l'image dans la galerie, LOUIS XVI (1774/1793) - ECU aux branches d’olivier 1783 L - Bayonne
  • Charger l'image dans la galerie, LOUIS XVI (1774/1793) - ECU aux branches d’olivier 1783 L - Bayonne
  • Charger l'image dans la galerie, LOUIS XVI (1774/1793) - ECU aux branches d’olivier 1783 L - Bayonne

LOUIS XVI (1774/1793) - ECU aux branches d’olivier 1783 L - Bayonne

Prix normal
€85,00
Prix réduit
€85,00
Prix normal
Épuisé
Prix unitaire
par 
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du passage à la caisse.

A/ LUD. XVI. D. G. FR. - ET NAV. REX.  Buste de Louis XVI à gauche, portant une veste brodée, avec l'ordre du Saint-Esprit, les cheveux noués sur la nuque par un ruban.

R/SIT NOMEN DOMINI - I - BENEDICTUM. Écu de France ovale, couronné entre deux branches d'olivier.

Argent – 42 mm – 29,22g. G.356. L4L.540 

Louis XVI est le troisième fils du Dauphin Louis et de Marie-Josèphe de Saxe. C’est un homme cultivé et intelligent mais doux et maladivement timide, marié à l'archiduchesse Marie-Antoinette. La mort prématurée de ses deux aînés en a fait l'héritier de la couronne sans y avoir été préparé.

Quand il accède au trône, à la mort de son grand-père Louis XV, le 10 mai 1774, l'impopularité de ce dernier se traduit par une immense bienveillance des Français à l'égard du nouveau souverain, en dépit de ses faiblesses évidentes et de la frivolité de son épouse qui, déjà, en agace plus d'un.

Le règne de Louis XVI est intimement lié à la Révolution française et à la fin de la monarchie. Mais il fut aussi un roi réformateur qui initia une série de mesures qui eurent un véritable impact sur la société française. Par l'Édit du 8 août 1779, il est l’artisan de la fin du servage sur les domaines royaux. Il initie également l’abolition de la torture qui se déroulera en deux temps, en 1780 puis 1788. Louis XVI tenta également avec Turgot d’abolir certains privilèges. Mais ni Turgot, ni les ministres qui lui succèderont ne parviendront à aller au bout de ces réformes. La pression de la Cour et du clergé est alors trop forte. Des hésitations et des retours en arrière qui confortent cette image d’un roi faible et timoré.

Dans la nuit du 20 au 21 juin 1791, Louis XVI et sa famille tentent de fuir la capitale. Après sa tentative de fuite à Varennes, le roi perd la confiance du peuple. Le 10 août, la foule des sans-culottes envahit le palais des Tuileries. Louis XVI et sa famille sont emprisonnés. En 1792, il est jugé par les révolutionnaires. La monarchie tombe et laisse place à « L’An I de la République française ». Louis XVI, guillotiné le 21 janvier 1793, est le dernier monarque à vivre au château de Versailles, surnommé par les insurgés, « Louis le Dernier ».