EGYPTE - Farouk Ier (1936-1952) - 5 PIASTRES AH1358 - 1939
EGYPTE - Farouk Ier (1936-1952) - 5 PIASTRES AH1358 - 1939
EGYPTE - Farouk Ier (1936-1952) - 5 PIASTRES AH1358 - 1939
  • Charger l'image dans la galerie, EGYPTE - Farouk Ier (1936-1952) - 5 PIASTRES AH1358 - 1939
  • Charger l'image dans la galerie, EGYPTE - Farouk Ier (1936-1952) - 5 PIASTRES AH1358 - 1939
  • Charger l'image dans la galerie, EGYPTE - Farouk Ier (1936-1952) - 5 PIASTRES AH1358 - 1939

EGYPTE - Farouk Ier (1936-1952) - 5 PIASTRES AH1358 - 1939

Prix normal
€14,90
Prix réduit
€14,90
Prix normal
Épuisé
Prix unitaire
par 
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du passage à la caisse.

A/Buste du roi Farouk à gauche.

R/Légende arabe dans une couronne florale.

Argent 833‰ – 26 mm – 6.98g – KM.366

Roi d'Égypte (1920-1965), Farouk, fils et successeur du roi Fuad Ier, fait ses études en Égypte et en Angleterre. Il est couronné en 1936. Une fois roi, il perpétue les rivalités qui opposaient son père au parti populaire du Wafd, avec lequel il est en conflit sur de nombreux sujets, comme les fonctions administratives, les nominations et même le protocole suivi pour son couronnement. Il réussit en grande partie à écarter le Wafd du pouvoir.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, Farouk s'efforce de rester neutre, malgré la présence de troupes britanniques en Égypte. Cependant, en 1942, les Britanniques le forcent à nommer Premier ministre le chef du parti du Wafd, Nahhas Pacha, favorable à leurs intérêts. En octobre 1944, Nahhas Pacha négocie le protocole d'Alexandrie, qui marque un pas vers la création de la Ligue des États arabes. 

Le nationalisme égyptien est ébranlé par la défaite écrasante contre le jeune État d'Israël (1948) et son incapacité à mettre fin à l'occupation de l'Égypte par les Britanniques. La défaite militaire contrarie particulièrement les officiers de l'armée égyptienne, qui en voient la cause dans la corruption et l'incompétence de Farouk. Ses agissements deviennent intolérables en 1952, et les Officiers libres, dirigés par Gamal Abdel-Nasser, renversent son régime en juillet et le contraignent à abdiquer.