LOUIS VII LE JEUNE (1137/1180) - DENIER PARISIS, n.d. 4ème type
LOUIS VII LE JEUNE (1137/1180) - DENIER PARISIS, n.d. 4ème type
LOUIS VII LE JEUNE (1137/1180) - DENIER PARISIS, n.d. 4ème type
  • Charger l'image dans la galerie, LOUIS VII LE JEUNE (1137/1180) - DENIER PARISIS, n.d. 4ème type
  • Charger l'image dans la galerie, LOUIS VII LE JEUNE (1137/1180) - DENIER PARISIS, n.d. 4ème type
  • Charger l'image dans la galerie, LOUIS VII LE JEUNE (1137/1180) - DENIER PARISIS, n.d. 4ème type

LOUIS VII LE JEUNE (1137/1180) - DENIER PARISIS, n.d. 4ème type

Prix normal
€89,90
Prix réduit
€89,90
Prix normal
Épuisé
Prix unitaire
par 
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du passage à la caisse.

A/+ LVDOVICVS RE. Dans le champ FRA / OCN.

R/+ PARISII CIVIS. Croix.

Argent - 21mm – 1.04g – Dy.148 – C.129

Louis VII succède à 17 ans environ à son père Louis VI le Gros le 1er août 1137 (d’où son surnom), quelques jours après avoir épousé à Bordeaux la duchesse Aliénor d'Aquitaine. Celle-ci, qui a son âge, lui apporte en dot la Guyenne, la Gascogne, le Poitou, le Périgord, le Limousin.

Il a été élevé à l'abbaye de Saint-Denis car il n'était pas destiné à régner avant que ne meure le 13 octobre 1131 son frère Philippe d'une chute de cheval provoquée par la divagation de porcs dans les rues de Paris.

Son règne débute par un grave conflit avec le Saint-Siège et avec le comte de Champagne, Thibaud IV. Le roi veut, en effet, imposer au siège archiépiscopal de Bourges un clerc de son entourage. Mais le chapitre de Bourges élit Pierre de La Châtre, à qui Louis VII refuse l'entrée de la ville (1141). Le pape Innocent II jette l'interdit sur les terres du roi, et Pierre se réfugie auprès du comte de Champagne. Le roi envahit la Champagne et brûle Vitry (1142). Il devra finalement l'évacuer et accepter la promotion de Pierre de La Châtre.

Mais la principale menace vient d'Henri II Plantagenêt, comte d'Anjou et duc de Normandie, qui, en 1152, met la main sur l'Aquitaine en épousant la duchesse Aliénor, que Louis VII vient de répudier pour Constance de Castille. En 1154, Henri II et devient roi d'Angleterre : dès lors, le conflit sera permanent entre les deux monarques.

Le Capétien ne réussit pas à affaiblir son adversaire, mais il parvient, en soutenant Thomas Becket, puis en apportant son aide aux fils révoltés de son rival, à ne pas subir de graves échecs. Il trouve même contre le Plantagenêt l'alliance du comte de Flandre, Philippe d'Alsace, et du comte de Champagne, Henri, dont il épouse, en troisièmes noces, la sœur Adèle. Son action avait assuré le triomphe de l'idée de suzeraineté royale.