Médaille - Sacre de NAPOLÉON I par PIE VII - 1804 / La Bourse aux Collection Numismate Melun
Médaille - Sacre de NAPOLÉON I par PIE VII - 1804
Médaille - Sacre de NAPOLÉON I par PIE VII - 1804
  • Charger l'image dans la galerie, Médaille - Sacre de NAPOLÉON I par PIE VII - 1804 / La Bourse aux Collection Numismate Melun
  • Charger l'image dans la galerie, Médaille - Sacre de NAPOLÉON I par PIE VII - 1804
  • Charger l'image dans la galerie, Médaille - Sacre de NAPOLÉON I par PIE VII - 1804

Médaille - Sacre de NAPOLÉON I par PIE VII - 1804

Prix normal
€199,90
Prix réduit
€199,90
Prix normal
Épuisé
Prix unitaire
par 
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du passage à la caisse.

A/PIVS VII P. M. HOS  PES NEAPOLIONIS IMP. Buste de Pie VII à droite, coiffé de la tiare et vêtu de la chasuble à ses armes. Sous le buste : DROZ F. / AN XIII

R/IMPERATOR SACRATVS avec à l’exergue : PARIIS. II. DEC. MDCCCIV./ XI. FRIM. AN. XIII. Notre-Dame de Paris vue de profil avec le monogramme MA dans le champ supérieur gauche. Signé DEN. DIR. JALEY. FEC.

Argent - 40 mm - 31,90 g.

Bramsen.350

Tranche lisse

Le sacre de Napoléon Ier est la cérémonie d’intronisation et de couronnement qui suivit la proclamation de Napoléon Bonaparte comme empereur des Français sous le titre de Napoleon Ier du 18 mai 1804. La cérémonie religieuse du sacre, officiée par le pape Pie VII, suivie de celle du couronnement, se déroula, le dimanche 2 décembre 1804, à Notre-Dame de Paris.

La cérémonie, longue de près de cinq heures, et qui voit le sacre de Napoléon Ier et de Joséphine de Beauharnais se termine ainsi : après avoir été sacrés, l'empereur et d’impératrice montent sur l'estrade. Le pape les bénit en prononçant ces mots : « Sur ce trône de l'Empire que vous affermisse et que, dans son royaume éternel, vous fasse régner avec lui, Jésus-Christ, Roi des Rois, Seigneur des Seigneurs, qui vit et règne avec Dieu le père et le Saint-Esprit dans les siècles des siècles. » Puis Pie VII donne l'accolade à l'empereur et dit : « Vivat Imperator in aeternum », ce à quoi répond l'assistance par des « Vive l'Empereur » et « Vive l'Impératrice ».