NAPOLÉON I (1804/1814) - DEMI FRANC- 1812 A, Paris
NAPOLÉON I (1804/1814) - DEMI FRANC- 1812 A, Paris
NAPOLÉON I (1804/1814) - DEMI FRANC- 1812 A, Paris
  • Charger l'image dans la galerie, NAPOLÉON I (1804/1814) - DEMI FRANC- 1812 A, Paris
  • Charger l'image dans la galerie, NAPOLÉON I (1804/1814) - DEMI FRANC- 1812 A, Paris
  • Charger l'image dans la galerie, NAPOLÉON I (1804/1814) - DEMI FRANC- 1812 A, Paris

NAPOLÉON I (1804/1814) - DEMI FRANC- 1812 A, Paris

Prix normal
€39,90
Prix réduit
€39,90
Prix normal
Épuisé
Prix unitaire
par 
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du passage à la caisse.

A/NAPOLEON EMPEREUR. Tête laurée à droite.

R/EMPIRE FRANCAIS. DEMI / FRANC dans une couronne feuillue.

Argent 900‰ - 18 mm - 2.41g - G.399 - F.178/36

Le terrain économique n'était pas propice dans les premiers mois de 1812. La crise surtout agricole redoublait. Napoléon voulut à tout prix maintenir l'ordre, y compris en faisant donner la troupe. Il adopta aussi des mesures très dirigistes. L'heure n'était pas aux demi-mesures. Il lui fallait préparer l'immense campagne à venir. Le défi financier était gigantesque. Pour le relever, le système de finances napoléonien tourna à plein régime.

C’est aussi la campagne de Russie qui débute le 24 juin 1812, Napoléon y perdra 300 000 hommes … C’est le début de la fin de l’Empire, la retraite sera marquées par de nombreuses scènes d’atrocités où la barbarie des cosaques le dispute aux conditions climatiques défavorables imposées par le « général Hiver ». La campagne de Russie est l’un des épisodes les plus dramatiques de toute l’épopée des guerres napoléoniennes. La tragédie a profondément marquée les esprits, au point que la Bérézina est devenue l’expression courante pour parler d’une situation calamiteuse.